Un marin c’est malin. Ça met pas forcément tous ses euros sur le même bateau. Quelques millions (pas les siens) sur Safran. Et 50 euros (les siens) sur l’esquif de son cousin et néanmoins marin, Bertrand De Broc, parti s’assurer que la terre était toujours ronde sur Votre-Nom-Autour-Du-Monde, grâce aux dons de navigateurs par procuration. Guillemot vogue donc toujours, avec son nom écrit sur la coque de De Broc. La preuve. Le premier qui trouve son nom gagne rien. PS : Merci à Isabelle Delaune qui a nuitamment inspecté des tonnes de photos pour dénicher le bon cliché)