Ça s’explique pas, une envie de tourner.
Ouvrier, Chenez devait être tourneur-fraiseur.

Dessinateur, Chenez laisse des traces à l’encre noire dans le sillage des globe-flotteurs.

Pour continuer de tourner, un pôle en glace c’est pratique. C’est comme un rond-point. Une place des étoiles. Chenez s’est imaginé là, au temps des premiers Vendée Globe. Comme il n’était pas tout à fait sûr de s’acclimater, il s’y est transporté en Pingouin.

On oubliait: troufion, Chenez, tournait aussi. Il tournait pas rond, enfin c’est ce qu’avait conclu le psy. « J’étais dans la marine à Hourtin, j’ai demandé à être nommé aux Kerguelen, il n’a pas trouvé ça normal. Je me suis retrouvé à Cherbourg.  » Cela dit, aux Kerguelen aussi on a besoin de parapluie.

Chenez s’est donc transporté plus tard, par Pingouin interposé, aux Kerguelen. C’est sensible un Pingouin. Ça regarde d’abord passer les hommes qui en ont. Respect dit l’alcidé : À part les potes en fourrure synthétique de Paul, Émile, Scott, ou Amundsen sont pas nombreuses les espèces sans poil, à avoir osé le plein d’émotions à la station Antar(ctique). 

Le Pingouin a regardé passer les esquifs, et a découvert subjugué qu’il y avait une femme à bord d’un bateau rouge. Alors là, déclic. Ils ne se sont plus quittés.

De la terre, on expliquait par radio à la mer, à Madame Catherine, qu’un pingouin la suivait. Elle comprenait rien.

Une fois débarquée, elle a voulu faire connaissance.

 

Quelle histoire….

Catherine s’est dessiné un nouveau bateau pour rêver d’un tour plus rond encore. Elle a demandé au volatile en costard si le fier engin pouvait avoir comme nom de baptême, le Pingouin, quand bien même un sponsor masquerait l’appelation. Accordé. Mais le pingouin, c’est tête de bois, c’est pas si con, et ca se rend compte à force de tourner en rond que son continent c’est sans issue, c’est un rond-point sans échappatoire, alors ça s’imagine un ailleurs. Résultat, il a voulu embarquer. Bon d’accord. Chenez l’a dessiné sur la poupe du navire. Ce fut un beau voyage. Et puis, et puis, Catherine est tombé amoureuse d’un homme, a vécu plus à terre, a filé son bateau à d’autres, un Italien, un Américain… Effacé le pingouin… Jusqu’à Tanguy De Lamotte. Il est tout mignon Tanguy, et plein de coeur, sur son Mécénat Chirurgie Cardiaque, tout rouge. Il est bizuth. Il a dû trouver que partir à deux c’est mieux. Il a demandé à Catherine, qui a demandé à Chenez. Ressuscitée la bête. Ça tient la main un Pingouin ?

 

PS:

Au fait, Chenez ne dessine pas que des Pingouins; Et pas que des sportifs. Ses derniers coups de crayon carressent les femmes, le temps, etc. Un beau livre bleu: Journal sans heures. Editions HéloIse d’Ormesson.