Sam Karmann…                                            

Ça pourrait être un patronyme de pirate.

C’est un nom d’acteur

Sam Karmann est un premier choix de seconds rôles. Il est actuellement sur le pont  du théâtre Marigny à l’affiche dans « le bonheur« , avec Marie-Anne Chazel.

L’autre jour sur le plateau TV de Ruquier, il paraît que Marie-Anne ronchonnait parce que son partenaire de scène a la tronche un peu trop à Virtual Reggata.

Sur un bateau virtuel engagé dans le Vendée Globe on n’est pas second. On est capitaine, on est tête de gondole même si ca se passe loin  de Venise.

Le Virtual Regatta  ça vous bouffe, ça vous fait relever la nuit, soit disant pour soulager sa prostate.

Le Virtual Regatta ça en rend beaucoup addicts et quelques-uns très agressifs.

Et comme un mutin qui balance des noms d’oiseaux ça fait plus de bruit qu’un navigateur qui chantonne comme Antoine, ça s’entend.

Du coup, on a bien été obligé d’enfiler le costard de pirate, d’attacher Philippe Guigné, le créateur du jeu, au mât de misaine, pour passage à la question.

– « Est-il vrai que le jeu bug, à 8h et 20h, quand les cartes des vents nouveaux s’affichent ?

– Ce n’est plus le cas. Le dimanche soir qui a suivi le départ, pendant une heure, puis le mercredi pendant quatre ou cinq heures, et enfin une autre, petite, fois, on a eu des problèmes de configuration de serveurs de « kernel linux » pour être précis. C’était indépendant de nous, lié à un prestataire, qui a reconnu sa responsabilité sur twitter, mais on assume. Cela dit, quand il y un problème, même si ça n’apparaît pas sur les écrans, les bateaux avancent toujours.

– Est-il vrai que vous avez coupé le forum ?

– Oui. Pour un mec positif, tu en as cent négatifs. Ça ne refléte pas l’opinion. Des activistes pourrissent la vie du plus grand nombre. Je me fais insulter, mon chef de projet a été menacé physiquement… Incroyable ce qu’on se prend dans la gueule. La plupart des jeux sont victimes de ce comportement déloyal et doivent aussi couper leur forum.

– Est-il vrai que parmi les 400 000 bateaux annoncés, certains sont fantômes ?

– J’ai deux millions d’adresses Internet en base. Si je voulais… Certains bateaux ont été activés, sont partis et ne sont plus joués. Mais c’est pas plus de 5%.

– Est-il vrai que vous fournissiez à un fan le classement sans options (et donc gratuit) et que vous avez cessé de rendre ce service ?

– Oui. C’est mon choix d’entrepreneur. Ça ne m’a pas attiré beaucoup d’ennuis techniques et autres. Je n’avais aucune obligation de le faire.

– Est-il vrai que la course virtuelle pourrait être ralentie pour ne pas dépasser la course véritable ?

– Les organisateurs nous l’avaient demandé la dernière fois et on s’était exécuté. C’était vers le Cap Horn. Les conditions réelles étaient dantesques, les marins avaient dû lever le pied, alors que nos joueurs eux pouvaient aller à fond sans se fatiguer. J’espère qu’on n’aura pas à le refaire.

– Est-il vrai que vous avez dit la vérité, l’exacte vérité ?

– Oui. »

Le Sieur Guigné a été détaché. Les cordes ont été rangées.